La nouvelle Rouelle est là !

Nous sommes heureux de vous présenter la nouvelle Rouelle ; la publication de l’Assemblée Druidique du Chêne et du Sanglier. Dans ce numéro consacré à Imbolc y seront abordés entre autre des thèmes comme le féminin sacré et le souffle sacré ainsi que recettes , poèmes et bien sur le calendrier des festivités du Tricentenaire de la résurgence druidique.

Il y a aussi un tutoriel sur la confection d’une petite poupée de Brigit et un supplément à télécharger séparément sur Samonios 2016.

Un énorme merci à toutes celles et ceux qui ont contribué à ce numéro tant par la rédaction des articles que la mise en page générale. Bonne lecture!  😉

rouellehttp://www.druides.org/ADCS2/publications/rouelleadcs.php

Publicités

Le Roi Chêne et le Roi Houx

Ces deux rois se partagent l’année.

L’un va dominer pendant que les fleurs et le feuillage gagnent en puissance, et l’autre, va s’imposer lorsque tout est en dormance, souterrain.

L’année descendante, du solstice d’été à celui de l’hiver

C’est là que va s’imposer le règne du roi Houx. Il va régner sur les forêts à l’automne et en hiver. Il est piquant, à l’image du froid, mais aussi telle une protection contre toute attaque éventuelle.

Il symbolise la période de dormance, et avec cela la notion que toute mort est nécessaire avant le renouveau.

Cela va correspondre à une période propice au repos, à la prise de recul et au rechargement en énergie. Un retour sur soi en quelque sorte, à une période ou l’on aime son « petit chez soi ».

On lui accorde un côté lunaire.

Voici ce que dit le Roi-Houx :

 » Je suis la pointe de la lance,

Je suis le saumon dans le courant,

Je suis la colline du poète,

Je suis le féroce sanglier,

Je suis le mugissement de la mer,

Je suis la vague de l’océan,

Je suis celui qui connait les secrets des dolmens inviolés. »

L’année montante, du solstice d’hiver à celui d’été

Le roi Chêne va régner sur nos forêts en printemps et en été. Il est solaire, et pousse au renouvellement de la vie. C’est un arbre de joie et de sagesse. Il pousse à l’action, symbolise la force sous le signe de sa montée de sève, force de vie.

Il va donc permettre la mise en place des nouveaux projets,la naissance et le renouveau.

Voici ce que dit le Roi-Chêne :

 » Je suis un cerf dix-cors,

Je suis un fleuve coulant dans une plaine,

Je suis le vent ridant les flots,

Je suis un rayon du Soleil,

Je suis un faucon sur une falaise,

Je suis une fleur dans un champ fleuri,

Je suis celui qui dresse sa tête de feu et de fumée. »

Le « combat »

Peut on réellement parler de combat ?

Leurs forces seront mises en présence lors des solstices. L’un va céder sa place à l’autre lorsque ses forces s ‘épuisent, afin de prendre plutôt le « relais » sur le règne de la forêt.

Ils semblent être opposés, mais ne sont qu’en fait une complémentarité, qui va avec le cycle de la vie et des saisons. Rappelons que chez les celtes, il existe une saison claire et une saison sombre, tout aussi complémentaire, marquant ainsi la roue du temps.

Cette notion de « dualité » peut également nous renvoyer à nous même.

La perception de leur règne se fera sentir lors des fêtes de Samonios pour le roi Houx, et celle de Beltaine pour le roi Chêne.

A bientôt pour la fête de Beltaine !!A_La_Hulpe_-_Domaine_Solvay_-_Chêne_centenaire_de_létang_Decellier

Vers les Feux de Beltaine

« Quand les portes de Beltaine s’ouvrent toutes grandes le 1er mai, le soleil et les fleurs accueillent la procession de l’année dans les salles vertes de l’été » (Extrait de « Vivre la Tradition celtique au fil des saisons » de Mara Freeman)

L’air se fait plus doux, le vert s’étale tout autour de nous les rayons du soleil deviennent plus ardents. En nous se lève un sentiment de légèreté et de renouveau.

Nous sommes aux portes de la saison claire, Beltaine marque définitivement la rupture avec l’ancien, le sombre.

Un moment ou le voile entre les mondes se fait plus fin, tout comme lors de Samonios préfigurant la saison sombre.

Belenos prend de la vigueur chaque jour davantage. Beltaine est cette Fête solaire ou l’on célèbre la renaissance , la vie , autour des deux feux allumés composés des neuf essences de bois sacré.

Rite de purification qu’est le passage entre ces deux bûchers des hommes et des animaux.

La montée de la sève, la poussée de la vie végétale , l’éveil de nos feux intérieurs seront symbolisés aussi par le mariage de la Reine de Printemps et de l’Homme Vert, ce Roi Chêne qui défait le Roi Houx pour le temps de cette saison claire.

C’est le temps des engagements définitifs autour du feu sacré et protecteur.

Voici le temps de la joie ,  de la symbolique des cycles se répétant à l’infini , illustrés par la danse dans un mouvement en spirale autour de l’Arbre de Mai planté et décoré de rubans colorés.

Nous voici dans le temps de l’action après celui de l’introspection.

 

Le Bosquet Druidique Sequana célébrera Beltaine dans les Vosges aux Voivres avec les autres bosquets clairières et foyers de l’Assemblée du Chêne et du Sanglier les 12,13 et 14 mai prochain.

 

Hiver et Eté

Toute la douceur de la nature a été mise dans le tombeau du noir hiver,

et le vent chante une triste lamentation avec son cri plaintif et froid ;

mais oh! L’été abondant viendra apporter la vie dans ses bras ,

et répandra des fleurs roses sur la face de la colline et du vallon.

Dans une adorable harmonie , le bois a mis son manteau vert ,

et l’été est sur son trône , pinçant les cordes de sa harpe ;

le saule , dont la harpe est restée muette quand il était flétri en hiver,

fait maintenant entendre sa mélodie.

Ecoute! Le monde est vivant!

 

Thomas Telynog Evans